Histoire

HISTOIRE DE MELLÉ

Mellé est une commune bretonne située au nord du département d’Ille-et-Vilaine, dans le Pays de Fougères. Elle est placée non loin des frontières avec les départements de la Manche et de la Mayenne.

Le nom de « Mellé » semble venir du mot celte « mello » qui signifie colline. La paroisse est citée sous ce nom pour la première fois en 1241, elle dépendait alors de l’évêché de Rennes.

Sa superficie est de 15,5 Km² pour une population actuelle de 661 habitants. On peut cependant rappeler que la commune a compté jusqu’à presque 1400 habitants dans les années 1840, elle comportait par ailleurs non moins de trois cafés à l’époque.

Son altitude maximale est l’une des plus hautes du secteur avec un point culminant à 193 m à l’emplacement de l’église. Son climat océanique lui vaut des températures assez clémentes en hiver, malgré un vent du nord pour le moins téméraire. Ses sols riches sont dédiés à l’agriculture et à l’élevage depuis déjà plusieurs siècles.

Son sol granitique a été exploité pendant de nombreuses années et les constructions du village sont les témoins de ce riche patrimoine bâti qui lui a valu d’être labellisé Commune du Patrimoine Rural de Bretagne en 1996.

Le presbytère, situé dans l’enclos paroissial, abritait autrefois le Recteur de la paroisse qui bénéficiait d’une grande qualité de construction. Il est désormais divisé en deux gîtes ruraux (labellisés Gites de France), louables toute l’année.

L’ensemble date de plusieurs périodes allant du XVème siècle au XVIIIème. La serre située à l’arrière est le dernier vestige du « jardin du curé », autrefois partagé entre un potager et un verger. Elle renfermait alors des plants précieux, ainsi que la vigne de Monsieur le Recteur. Dès la fin des années 1970, après le remembrement, Mellé a connu une phase de prise de conscience environnementale et a entamé de nombreuses démarches durables afin de préserver son patrimoine bâti et naturel : la replantation de haies dès les années 90, la diminution et l’arrêt des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts. La commune a d’ailleurs reçu plusieurs récompenses environnementales avec le Prix Zéro Phyto Durable en 2004, 2006 et 2017, le Label Terres Saines obtenu en 2021 et le label Apicité en 2022.

L’inauguration de la Maison Pierres et Nature en 2003, aujourd’hui devenue Melléco, en a été l’un des aboutissements les plus concrets avec notamment l’ouverture d’un axe dédié à l’éducation à l’environnement. D’autres activités ont aussi vu le jour, invitant les habitants de la commune à intervenir dans le fleurissement des rues, le jardinage au naturel et dans la création d’évènements durables et solidaires tels que les week-ends du Patrimoine en marche.

L’arrivée de la troisième Fleur en 2016 puis de la quatrième en 2020 est une consécration pour le travail attentionné des agents communaux et pour les engagements fermes de la Mairie qui s’est vue également décerner le Prix National de l’action éducative et pédagogique par le CNVVF en 2023. Le patrimoine bâti et naturel préservé du village attire les touristes amateurs d’authenticité et de calme.

Mais la commune n’est pas qu’un lieu de passage apprécié, elle offre également de nombreux services, tant à ses habitants qu’aux usagers en transit : fibre optique, parkings pour voitures et aire de camping-cars, médiathèque, espace coworking, restaurant multi-services, dépôt de pain et relais postal entre autres.